Limitation à 80 km/h : quelles zones sont concernées ?

Publié le : 25 novembre 20213 mins de lecture

20 % des décédés à cause d’un accident sur les voies moyennes ont été signalés ces dernières années, mais aussi sur les voies secondaires sans séparateur central. En effet, depuis 2005, le taux de mortalité suite à un accident de route ne cesse d’augmenter. Face à cette situation inquiétante, les autorités compétentes ont pris des mesures par la limitation des vitesses à 80 km/h.

Limitation à 80 km/h : quelles zones sont concernées ? 

Avec les réseaux circulaires de 400 mille km dans la ville de France, les zones qui sont concernées en effet par la limitation à 80 km/h sont les zones à double sens de circulation et les zones sans séparateur central. La limitation réglementaire de 80 km/h touche les zones bilatérales. En d’autres termes, chaque voie pour une même sens de circulation sans aucune séparation centrale. Il peut s’agir d’une glissière de sécurité, d’un terre-plein central ou autre séparation physique. Néanmoins, si cette zone comporte deux voies ayant un même sens de circulation, la limitation de 80 km/h peut aller jusqu’à 90 km /h. A cet effet, le code de la route dans son article R. 411_25 prévoit la mise en place d’un panneau de signalisation. Sont exclues de cette disposition, les zones routières extra urbain, les autoroutes et les zones hors voies rapides. Il en est de même pour les réseaux routiers 2 x 2 voies dont l’un limité à 80 km / h et l’autre de 90 km/h, voire une vitesse de 110 km/h.

Limitation à 80 km/h : que faut-il savoir ? 

La mesure routière sur la limitation des vitesses de 80 km/ h est appliquée depuis début juillet 2018. En effet, le passage à 80 km /h concerne désormais les zones nationales françaises. Face à la hausse du taux de mortalité des accidents de la route depuis 2014, les autorités compétentes se sont lancées en fait dans la mise en application de la limitation des vitesses à 80 km/h. Les facteurs d’accidents routiers sont dans la plupart des cas des excès de vitesse. Depuis 2017, on a enregistré un taux de 55 % d’accidents dans les zones à risques. Outre les zones à double sens de circulation, cette zone entre aussi dans le cadre de la limitation à 80 km/h.

Limitation à 80 km/h : les profils conducteurs concernés 

En règle générale, lorsqu’on conduit dans les zones dangereuses ou les terres pleines centrales, la limitation à 80 km /h prend effet. Toutefois, les jeunes conducteurs sont épargnés de cette mesure, entre autres sur les zones à double sens de circulation sans terre-plein central. Sont également impactés par cette disposition les automobilistes et les jeunes conducteurs soumis à une période probatoire. Ces personnes sont tenues de garder la vitesse, ni moins ni plus, à 80 km/h. Et même en temps pluie, la limitation de vitesse reste à 80 km/h.

Plan du site